Dorure sur bois ou stuc

La plupart des encadrements anciens sont recouverts d’une dorure appliquée sur bois ou sur stuc (plâtre). Il existe toutefois différents procédés de dorure : à la feuille d’or, à l’eau ou tempera, à l’huile ou mixtion.

​​​​​​​La première technique s’avère la plus ancienne, celle de la tempera et de la mixtion étant apparues plus tardivement.

​​​​​​​

La dorure à la feuille : 


​​​​​​​Constituée de feuilles minces d’or ou d’un mélange d’or et de cuivre, cette forme d’art traditionnelle est utilisée depuis l’Antiquité à nos jours.

Pour son application, il faut procéder à la préparation du support. Une couche d’encollage, à base de peau d’origine animale, est étendue au pinceau sur le support qui a d’abord été poncé.

Pour diminuer la tension du support et favoriser une bonne accroche, on peut recouvrir aussi le support de fiel de bœuf.

​​​​​​​Lorsque la dorure à la feuille est réalisée dans les règles de l'art par un artisan confirmé, vous êtes assuré que votre encadrement pourra être admiré encore pendant plusieurs générations.

DSC06544.jpeg

La dorure à l’eau ou à la détrempe 


Ce procédé de dorure sur bois est habituellement l'un des plus souvent adoptés pour dorer ou refaire la dorure des cadres.

​​​​​​​Ce travail d'artisan expérimenté comporte plusieurs étapes : plusieurs couches d’apprêt, la reparure*, l’assiette à dorer**, l’application de la feuille d’or, la détrempe, le gainage (à l’aide d’une colle en peau de lapin), les brunis pour matifier l’aspect doré à l’aide d’une pierre d’agate, et la patine. 

*reparure : opération qui consiste à resculpter dans le plâtre.** **assiette à dorer : fond souple à base de terre rouge (bolus) qui sert à brunir la zone dorée et à obtenir des reflets d'or rouge par transparence.

La dorure à l’huile (mixtion) 


Pour utiliser cette méthode à dorer, il faut appliquer une couche de peinture à la tempera* sur le support sec et préalablement poncé.  À l’aide d’un pinceau fin en fibres synthétiques, le motif est réalisé avec un produit appelé « mixtion ».

Après avoir respecté le temps de pause exigé par le produit, la feuille d’or peut être posée au moyen d’un pinceau large mais d’épaisseur très fine, "la palette à dorer". Une fois que la feuille d’or a été apposée, un pinceau sec est passé sur la surface du support pour retirer l’excès et dégager le motif.

Cette opération nécessite expérience et délicatesse. Ainsi, le fini d’or n’apparaîtra qu’aux endroits ayant été enduits de la mixtion. Avec cette technique, l’aspect doré reste mat car on ne peut pas le brunir à l’agate. 

*Tempera : un procédé qui consiste à ajouter de l’eau à une couleur pour dissoudre les pigments. Autrefois, ce procédé de détrempe utilisait le jaune d’œuf.

La dorure nécessite une restauration partielle ou complète, à l'aide d'un des procédés décrits plus haut, lorsqu'elle s'est oxydée ou détériorée avec les années. 

Suivant la demande du client, le restaurateur professionnel procédera au simple nettoyage du cadre ou le redorera entièrement. Dans tous les cas, n'hésitez pas à nous demander un devis gratuit.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et recueillir des statistiques sur les utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez cet usage de cookies